La Femme du physiologiste

di

Arthur Conan Doyle

Editions du Jasmin

La Femme du physiologiste - Bookrepublic

La Femme du physiologiste

di

Arthur Conan Doyle

Editions du Jasmin

FORMATO

Social DRM

DISPOSITIVI SUPPORTATI

computer

e-reader/kobo

ios

android

kindle

€ 2,99

Descrizione

Un scientifique du XIXe va découvrir l'amour !

Rationaliste convaincu, le professeur Ainslie Grey ne jure que par la science. Pour lui, les sentiments, les émotions, l’amour ne sont que des manifestations physiques ou chimiques d’états naturels : l’espèce doit se perpétuer et l’instinct y veille.
Aveuglé par ses convictions, le professeur apprendra à ses dépens qu’on ne peut pas ignorer sa propre sensibilité.

Plongez dans une nouvelle intriguante et découvrez l'histoire d'un rationaliste qui apprend, à ses dépens, qu'on ne peut pas ignorer sa propre sensiblité.

EXTRAIT

Son cours terminé, le professeur Ainslie Grey fit une visite à son laboratoire, où il régla plusieurs instruments scientifiques, rédigea une note sur les progrès de trois infusions différentes de bactéries, coupa une demi-douzaine de sections, avec un microtome, et finalement, résolut les difficultés qui arrêtaient sept étudiants qui se livraient à des recherches sur autant de sujets différents. Ayant ainsi consciencieusement et méthodiquement mené à terme ses obligations routinières, il revint à sa voiture et ordonna au cocher de le conduire aux Tilleuls. Pendant cette course, son visage était froid et impassible, mais il passait de temps en temps ses doigts sur son menton proéminent, d’un mouvement brusque et saccadé.
Les Tilleuls étaient une maison de style ancien, tapissée de lierre, qui se trouvait autrefois dans la campagne, mais qui était maintenant enclavée dans la longue artère de briques rouges de la cité agrandie.
Elle se trouvait en arrière de l’avenue entourée de son propre terrain. Un sentier sinueux, bordé de buissons de lauriers, conduisait à l’entrée formée d’un portique en arcades. À droite, s’étendait une pelouse. Au fond, à l’ombre d’aubépines, une dame était assise sur une chaise de jardin, un livre à la main. Au cliquetis de la porte, elle fit un mouvement, et le professeur, l’apercevant, se dirigea vers elle.
« Quoi ! ne voulez-vous pas entrer et voir Mrs. Esdaile ? » demanda-t-elle en quittant l’ombrage de l’arbre.
C’était une petite femme très féminine, depuis les abondantes boucles de cheveux aux teintes claires jusqu’aux élégantes pantoufles de jardin qui se laissaient apercevoir sous sa toilette couleur crème. Elle lui tendit une petite main bien gantée, tandis que de l’autre elle serrait contre elle un gros volume à couverture verte. Sa décision, ses manières vives, pleines de tact, énonçaient la femme du monde expérimentée, mais son visage avait conservé une expression d’innocence presque enfantine, dans ses grands yeux gris, hardis. Sa bouche délicate avait une moue moqueuse.

Dettagli

Dimensioni del file

762,0 KB

Lingua

fre

Anno

2018

Isbn

9782352847069

Informativa e consenso per l'uso dei cookie
Questo sito utilizza, fra gli altri, cookie tecnici, cookie di marketing generico anche di terze parti, cookie di profilazione di terze parti. I cookie servono a migliorare il sito stesso e l'esperienza di navigazione degli utenti. Per conoscere tutti i dettagli, può consultare la nostra cookie policy qui. Cliccando sul pulsante "Ho capito", accetta l’uso dei cookie.