Victor Hugo et l’ère nouvelle

di

André Brugiroux

Le Lys Bleu Éditions

Victor Hugo et l’ère nouvelle - Bookrepublic

Victor Hugo et l’ère nouvelle

di

André Brugiroux

Le Lys Bleu Éditions

FORMATO

Social DRM

DISPOSITIVI SUPPORTATI

computer

e-reader/kobo

ios

android

kindle

€ 3,99

Descrizione

Partez à la découverte du lien étonnant entre Victor Hugo et une révélation divine à Téhéran en 1817 !

Les idées humanistes et avant-gardistes de Victor Hugo sont plus brûlantes d’actualité que jamais. Soulevant ricanements et railleries, le sublime poète entrevoyait néanmoins l’établissement du « Royaume de Dieu sur terre » déjà à son époque. Et pour que cela se réalise, il implorait les cieux afin qu’une « voix plus qu’humaine nous parle ».
Quelle n’aurait pas été sa stupéfaction d’apprendre que cette « voix » aurait parlé et de son vivant, qui plus est ! En Perse, à travers la révélation bahá'íe où un fils de vizir, né à Téhéran en 1817, se proclama être le Promis de toutes les religions du passé et le promoteur de ce Royaume, sous le titre de Bahá'u'lláh (la Gloire de Dieu).
C’est ce que les contemporains de Hugo appelèrent la révolution babíe, révolution que les Français furent incidemment les premiers à faire connaître au monde.
Entre cette révélation divine et l’œuvre de Hugo, on a parfois l’impression de tomber sur du « copier-coller » ! Même combat indéniablement !
Alors, Victor Hugo, brillant porte-parole en notre langue d’un message qui le « surpasse » ?
En tout cas, les écrits bahá'ís, dont certaines parties sont traduites aujourd’hui en quelque huit cents langues, sembleraient être une clé indispensable pour comprendre clairement non seulement le côté mystique de son œuvre et sa formidable vision du futur mais aussi les affres de notre monde contemporain.
De quoi répondre à notre questionnement angoissé du jour !

Un essai clé pour comprendre le côté mystique de l’œuvre de cet écrivain emblématique ainsi que sa vision du futur.

EXTRAIT

J’étais resté moi-même sur de vagues souvenirs scolaires et des on-dit concernant l’immense poète, comme beaucoup de mes compatriotes d'ailleurs, jusqu’à ce beau jour où l’un de mes coreligionnaires bahá’ís attira mon attention sur quelques vers que Hugo avait rédigés sur la petite île anglo-normande de Sercq en juillet 1853, vers où il faisait parler l’apôtre Jean : J’ai dit à Dieu : Seigneur, jugez où nous en sommes.Considérez la terre et regardez les hommes.Ils brisent tous les nœuds qui devaient les unir.Et Dieu m’a répondu : Certes, je vais venir5 ! Dieu va venir ! Ça alors ! Même si cette affirmation n'a semblé bizarrement susciter aucun intérêt particulier nulle part, elle n'en reste pas moins FA-RA-MI-NEU-SE. Mais, que cela ait été écrit en 1853 par-dessus le marché me paraît encore plus faramineux ! Et pourquoi ?Parce que c’est justement cette année-là, en 1853, que Bahá’u’lláh, le fondateur de la religion bahá’íe à laquelle j’appartenais depuis une bonne vingtaine d’années à l'époque, vint à Bagdad, dans la ville où il se proclamera être « Celui que Dieu doit manifester » pour l’ère nouvelle ! Sapristi, quelle prémonition de la part de Hugo !

À PROPOS DE L'AUTEUR

André Brugiroux - Né avant la guerre, l'auteur de La Terre n'est qu'un seul pays, a voulu savoir en rencontrant les hommes du monde entier si la paix était possible. En 1969, en Alaska, la découverte des écrits bahá'is lui donna une brillante réponse à son interrogation. A sa grande stupéfaction, il a décelé par la suite les mêmes propos chez Victor Hugo. Ce qui fait l'objet de cet essai.

Dettagli

Dimensioni del file

729,0 KB

Lingua

fre

Anno

2019

Isbn

9782378777845

Informativa e consenso per l'uso dei cookie
Questo sito utilizza, fra gli altri, cookie tecnici, cookie di marketing generico anche di terze parti, cookie di profilazione di terze parti. I cookie servono a migliorare il sito stesso e l'esperienza di navigazione degli utenti. Per conoscere tutti i dettagli, può consultare la nostra cookie policy qui. Cliccando sul pulsante "Ho capito", accetta l’uso dei cookie.