Le vent les a ôtés

di

Marcel Séguier

La Compagnie Littéraire

Le vent les a ôtés - Bookrepublic

Le vent les a ôtés

di

Marcel Séguier

La Compagnie Littéraire

FORMATO

Social DRM

DISPOSITIVI SUPPORTATI

computer

e-reader/kobo

ios

android

kindle

€ 4,99

Descrizione

Marcel Séguier nous livre ses plus belles rencontres sous le signe de l’amitié.

Le titre est emprunté au poème de Rutebeuf. Marcel Séguier est, pour le principal, romancier. Mais dans ces récits s’apparentant à des nouvelles, les héros sont bien réels, qui font pour la plupart partie de l’histoire littéraire. L’auteur y fait participer son lecteur à des moments significatifs par de petites anecdotes.

On y fait des rencontres, toutes inédites car personnelles. Ce mot de « rencontres », il a tenu à ce qu’il paraisse en sous-titre de cet ouvrage inspiré par la fidélité, la gratitude, une amitié émue qu’a ravivé le souvenir. On est mis dans une confidence dont les échos murmurent encore dans l’esprit et le cœur du témoin. Mais une surprise attend sur la fin le lecteur. Voici qu’à côté des êtres prennent place et prennent leur part d’âme des « choses inanimées », selon le vœu du poète. C’est, se substituant au prestigieux escalier de marbre blanc qu’il gravit, celui « de service » que l’enfant empruntait avec sa maman femme de ménage. Près d’accéder au salon d’apparat où il sera reçu par le président du Sénat de la République, le vieil enfant marque une pause. En cet instant il sait très fort qu’il est le fils des Jacques, et, par-delà les générations, celui de Pierril l’aïeul qui se louait de ferme en ferme à la saison. Il peut continuer son ascension, « le joueur de flûte n’a pas trahi » ainsi que le chante Brassens.

Un essai littéraire touchant d’humanité qui, tout en retraçant la vie d’un romancier, dresse les portraits de grands hommes de la culture.

EXTRAIT

Nous fûmes annoncés à notre tour. Le passé simple est ici à sa place, ne serait-ce qu’à cause de cet étrange temps retrouvé. L’imparfait du subjonctif ne serait pas déplacé non plus – peut-être dans la suite du récit. « Monsieur et Madame Marcel Séguier ».

Pour le coup ce que j’entendais n’était pas en situation et j’en conçus une gêne sincère. Certes, Marcel ! Il y en eut trois ce soir-là à l’hôtel George V : Pagnol, Achard, moi-même, et d’autres sans doute de moindre importance.

Au salon où nous fûmes introduits, Louise et moi – elle était ravissante et je crois qu’on la remarqua – le jeu des noms et des visages s’y rapportant continua. Cependant certaines personnes à proximité, nous étions verre en main, se nommèrent spontanément avec une gentillesse infinie. Les petits provinciaux que nous étions furent surpris et vite pris par une simplicité qui tranchait avec ce que nous avions imaginé.

A PROPOS DE L’AUTEUR

Dans les années 1970-1990, Marcel Séguier a joui d’une très belle réputation. Salué par les plus grands de l’époque, notamment pour son titre La Reddition, publié chez Fayard.
L’auteur joue avec les mots, les doubles sens et les phrases elles-mêmes, avec une dextérité que l’on ne trouve plus guère dans la littérature contemporaine.
Marcel Séguier, aime à se faire appeler Marcello par ses intimes. Franco-suisse, il aime à dire aussi, que son cœur est en deçà et au-delà des Alpes.
Ses références littéraires, musicales ou artistiques nous font traverser les époques ainsi que le néo-romantisme. Les fantômes d’Anatole France, Valéry, Flaubert, Proust, Claude Simon ou Gracq, nous accompagnent à travers ses lignes.

Dettagli

Categorie

Saggistica

Dimensioni del file

742,0 KB

Lingua

fre

Anno

2016

Isbn

9782876835641

Informativa e consenso per l'uso dei cookie
Questo sito utilizza, fra gli altri, cookie tecnici, cookie di marketing generico anche di terze parti, cookie di profilazione di terze parti. I cookie servono a migliorare il sito stesso e l'esperienza di navigazione degli utenti. Per conoscere tutti i dettagli, può consultare la nostra cookie policy qui. Cliccando sul pulsante "Ho capito", accetta l’uso dei cookie.